ÉCONOMIE : UN NOUVEAU BUDGET AMBITIEUX DU GOUVERNEMENT HAÏTIEN


INDIS, vendredi 2 octobre 2020.- En conseil des ministres à l’extraordinaire de ce mercredi 30 septembre, le gouvernement haïtien, a adopté un nouveau budget, pour l’exercice fiscal 2020-2021.


Ce budget se chiffre à deux cent cinquante-quatre milliards, sept cents quatre millions et une gourdes (254 704 000 001), soit l’équivalent de près de quatre milliards de dollars américains, en référence au taux du jour de la Banque de la République d’Haïti (BRH), de 64 gourdes pour 1 dollar. Une augmentation d’environ 200%, par rapport au précédent exercice fiscal.


Le montant du dernier budget 2019-2020, accusait la somme de cent quatre-vingt dix-huit milliards de gourdes (198,000,000,000), qui, contre un taux moyen de 106 gourdes pour 1 dollar, à l’époque de son adoption, représentait 1.8 milliard de dollars américains.


Les prévisions de collectes nécessaires, pour accumuler les rentrées qui correspondent au montant du budget 2020-2021, reposent sur les recettes domestiques de l’administration publique et le financement, à travers des dons, aides et autres appuis.


L’administration Moïse-Jouthe, vise à collecter, cent trente deux milliards, six cent douze millions, neuf cent soixante dix-huit mille, cinq cent quatre vingt seize gourdes (132, 612, 978, 596), dont 95,1 milliards de gourdes de « recettes internes » et 32,9 milliards de gourdes de « recettes douanières. » Elle prévoit obtenir 4,4 millards, provenant « d’autres ressources. »


De 30 milliards de gourdes pour l’exercice 19/20, à 37 milliards, pour ce nouvel exercice, le financement monétaire, dans le cadre de ce nouveau budget a connu une hausse considérable.


De 17 milliards de gourdes pour l’exercice précédent à 43 millards, pour cette année fiscale, le service de la dette a plus que doublé.


De 47 milliards de gourdes, pour l’exercice 19/20, à 65 milliards de gourdes, pour ce nouvel exercice, les dépenses du personnel (salaires...) connaissent une augmentation significative.


Les objectifs poursuivis par ce nouveau budget sont: la diversification et l’accélération de la croissance économique, le développement des services d’infrastructures de base et énergétiques, le soutien aux petites et moyennes entreprises, le création d’emplois, le développement du capital humain et l’inclusion sociale, le renforcement de la résilience aux catastrophes naturelles, entres autres.


Du taux de croissance négative, -2,9% du dernier exercice, le gouvernement, s’attend à un taux de croissance économique de 2.4%, pour ce nouvel exercice fiscal.

Afin de combattre l’inflation qui, selon l’Institut Haïtien des Statistiques et de l’Informatique (IHSI) a déjà atteint 25% cette année et pour résorber le déficit de la balance commerciale, l’administration Moise-Jouthe, travaille à une relance économique, étalée à 2023.


Ce nouveau budget est adopté dans une conjoncture socio-économique de baisse spectaculaire de la gourde par rapport au dollar américain, qui passe de 125 gourdes pour 1 dollar, il y a 3 semaines, à 64 gourdes aujourd’hui.


Les observateurs questionnent, la capacité du pouvoir en place, à concrétiser la vision dégagée dans ce budget, principal document de politique publique du pays, dans un contexte, ponctué de violences, sur fond de graves crises politiques. Fin

Eventz Guerrier


INDEX INFO SERVICES (INDIS) TELS: (509) 37807171 / 33147878 e-mail: indis2020@yahoo.com Whatsapp: 509 37807171 website: www.indis.top

Inscrivez-vous à notre newsletter

6 bis, Delmas 60, Delmas, HAITI

indis2020@yahoo.com

tel: (509) 37807171 / 33147878

  • Facebook
  • Twitter
  • Instagram - Cercle blanc
  • YouTube