CONSTRUCTION: ANARCHIE, DÉSORDRE URBANISTIQUE DANS LE GRAND SUD ET CONSÉQUENCE À TERMES


INDIS, mercredi 22 juillet 2020.- Une petite tournée d’une quinzaine de jours (du 6 au 20 juillet) dans le grand Sud a attiré mon attention sur un phénomène évident, puisque s’étalant à vue d’œil, mais dont les conséquences insidieuses dans notre esprit, manifestes à termes dans la réalité, ne se posent même pas à nos consciences irresponsables.


Ce phénomène qui n’est pas particulier aux seuls chefs-lieux des départements du Sud et de la Grande-Anse, mais à ceux de tous nos autres départements est celui de l’urbanisation archaïque qui gangrène lentement mais surement l’environnement socio-politico-économique et entame durablement le vivre-ensemble et l’harmonie sociale dans ces conglomérations.


J’ai constaté, avec un sentiment de révolte, mêlé de tristesse, d’appréhension et de l’irrémédiable mise en évidence devant le fait accompli, l’édification dans les périphéries de ce qui fut la belle ville des Cayes, des nouveaux quartiers d’extension de celle-ci, de Vernet I et II, de Dexia, du village Nadia et de tant d’autres, sans aucun souci urbanistique.


De magnifiques villas, ou presque telles, coûtant des fortunes et qu’on ne revendrait qu’à prix d’or, si l’espace n’était pas si rébarbatif, sont coincés dans des ruelles étroites et minables où deux voitures ne peuvent se croiser. Aucune prévision de places pour l’aménagement des trottoirs à piétons, de parkings extérieurs dans ces débauches de constructions en dur, de fer et de ciment dans le cadre d’une guerre sauvage, sans concession, pour l’appropriation des moindres espaces, allant même jusqu’à empiéter sur la voie publique principale. D’où une sensation d’auto-emprisonnement, d’étouffement, contre laquelle n’ont su prévenir la spontanéité primaire, la satisfaction instinctive immédiate et l’imprévoyance du futur.


J’ai fait, à quelques nuances près, les mêmes constats à Jérémie, chef-lieu de la Grande-Anse. Ici, comme pour la ville des Cayes, la ville traditionnelle, aux blocs quadrillés par des rues spacieuses et délimitées par un traçage horizontal et perpendiculaire, plus ou moins régulier (comme à Bordes, à Rochasse à Jérémie) jure avec les nouveaux « quartiers » où des bâtisses cossues côtoient des cases misérables (Duverger), aux constructions anarchiques, sillonnés d’interminables corridors (Morne Fort, Sainte-Hélène) les rendant inaccessibles dans tous les cas de catastrophes qui s’y déclareraient.


De tels constats incitent à méditer sur les conséquences néfastes que ne manqueraient pas de générer, dans deux ou trois décennies au moins, l’irresponsabilité, l’imprévoyance et l’impéritie de dirigeants improvisés : Sur le plan financier, des investissements à perte, d’au moins de la moitié de leur valeur, que représentent ces constructions, dans un environnement non planifié, anarchique, insalubre, donc répulsif ; Sur l’entretien inconsidéré de futures zones, impénétrables, de non-droit, d’extension, de prolifération du banditisme, des gangs armés et de l’impunité subséquente puisqu’échappant aux contrôles de la police en particulier et de ceux des pouvoirs publics en général ; Sur l’importance du respect des échéances électorales pour la mise en place des maires qui auront à répondre de leur gestion aux seuls électeurs et non, comme agents municipaux nommés, à un Exécutif qui a décidé, pour ses seuls intérêts de permanence au timon de l’Etat, en dehors de ses attributions constitutionnelles.


Il est donc à se demander, dans ce cas précis de la dégradation sauvage de l’environnement urbanistique général à quand la convocation d’une conférence étatique nationale, réunissant la totalité des maires de nos communes avec l’Exécutif pour prévenir l’aggravation de la catastrophe aux dimensions économique, sociale et politique qui se profile à l’horizon dans nos grandes villes.


Mac-Ferl Morquette Éducateur, Ex-député de la 45e législature.


INDEX INFO SERVICES (INDIS) TELS: (509) 37807171 / 33147878 e-mail: indis2020@yahoo.com Whatsapp: 509 37807171 website: www.indis.top INDIS: INFO POUR SERVIR

Inscrivez-vous à notre newsletter

6 bis, Delmas 60, Delmas, HAITI

indis2020@yahoo.com

tel: (509) 37807171 / 33147878

  • Facebook
  • Twitter
  • Instagram - Cercle blanc
  • YouTube