HAÏTI-ÉLECTIONS : LE NOUVEAU CEP EST INSTALLÉ, SANS AVOIR PU PRÊTER SERMENT


INDIS, mercredi 23 septembre 2020.- La Cour de Cassation n’a pas pu réunir le quorum nécessaire pour recevoir la prestation de serment du nouveau Conseil Électoral Provisoire (CEP), ce mardi 22 septembre, comme l’exige la constitution, en son article 194.2.


Dans une lettre adressée ce lundi 21 septembre, à René Sylvestre, Président de la Cour de Cassation, la Fédération des Barreaux d’Haïti (FBH), a demandé aux juges de cette cour, de sursoir à toute cérémonie de prestation de serment relative à ce CEP.


« Les nominations de ces personnalités contreviennent aux dispositions prévues pour la formation d’un tel CEP, et violent frontalement les prescriptions des articles 284 et suivants de la Constitution, » souligne la FBH.


En dépit de cette déconvenue, une cérémonie d’installation du nouveau CEP s’est déroulée au Palais National, ce mardi 22 septembre.


Le représentant du secteur syndical, Patrick Numas, qui a pris la parole au nom de ses collègues du CEP, a remercié le Président de la République, d’avoir placé sa confiance en eux dans un contexte socio-politique et économique très difficile.


"Mes collègues et moi allons travailler dans la stricte indépendance et impartialité afin d’organiser des élections transparentes, honnêtes, crédibles et démocratiques, pour renouveler le personnel politique", a promis M. Numas.


De son côté, le président de la République, Jovenel Moïse, a salué le courage des nouveaux membres du Conseil Électoral Provisoire qui ont accepté d’offrir leur service au pays dans cette conjoncture des plus complexes. Il en a profité pour saluer les secteurs qui ont contribué à la composition de ce nouveau CEP, par le choix de leur représentant.


Rappelant « que les élections restent la voie idéale de la stabilité qui est un élément fondamental pour conduire le pays vers le développement socio-économique, Jovenel Moïse a exhorté les membres du CEP à la neutralité, à l’impartialité et au courage, dans les décisions qu’ils auront à prendre.


Le chef de l'État s'est solennellement engagé, à ne pas à s’immiscer dans les décisions des conseillers électoraux.


Dès la publication ce vendredi 18 septembre 2020 de l’arrêté nommant ce nouveau CEP, des partis politiques et organisations de la société civile, ont dénoncé le caractère inconstitutionnel de ce CEP, constitué en dehors de tout consensus politique. Fin


Servilius Jean Robenson


INDEX INFO SERVICES (INDIS) TELS: (509) 37807171 / 33147878 e-mail: indis2020@yahoo.com Whatsapp: 509 37807171 website: www.indis.top INDIS: INFO POUR SERVIR

Inscrivez-vous à notre newsletter

6 bis, Delmas 60, Delmas, HAITI

indis2020@yahoo.com

tel: (509) 37807171 / 33147878

  • Facebook
  • Twitter
  • Instagram - Cercle blanc
  • YouTube