LE PRÉSIDENT JOVENEL MOÏSE SE PRONONCE POUR UNE NOUVELLE CONSTITUTION AVANT LES PROCHAINES ÉLECTIONS


INDIS, dimanche 25 octobre 2020.- Dans un discours de plus de 25 minutes, le chef de l’Etat haïtien s’est adressé à la nation dans la soirée de ce vendredi 23 octobre.


Le changement de la constitution de 1987 amendée a été au centre de son message.

Doter le pays d’une nouvelle constitution est un impératif avant la tenue des prochaines élections.


« La constitution en vigueur est la principale source d’instabilité du pays depuis plus de 30 ans. Elle est comme un pacte de corruption signé entre des acteurs bien précis. Elle limite la tâche du président et donne tout le pouvoir à un Premier ministre qu’elle charge d’exécuter, le programme de celui qui a fait campagne et obtenu le vote du peuple comme chef de l’Etat. » Je m’abstiens de parler du déséquilibre scandaleux entre des pouvoirs, privilégiant le législatif sur l’exécutif. » « Cette constitution a exclu la diaspora et enterré politiquement des gens honnêtes et d’expérience qui avaient servi le pays, en établissant un système de verrou, comme procédure de décharge ,» a martélé le président.


Jovenel Moïse dit favorable à une nouvelle constitution qui soit adaptée à la culture, aux réalités et aux besoins de l’haïtien du 21e siècle. « Je prends l’engagement solennel de ne pas me porter candidat, ni profiter d’aucun atout de la nouvelle constitution que je prône. » « Je veille à ce que les acquis démocratiques de l’actuelle constitution soient sauvegardés, » a promis le président de la république.


C'était aussi l'occasion pour le garant de la bonne marche des institutions du pays de tendre la main une nouvelle fois à ses opposants, les encourageant à un dépassement de soi, pour engager le dialogue susceptible de sortir le pays du cycle d'instabilité et du sous développement.


Jovenel Moïse a saisi cette opportunité pour saluer la décision de certains de ses opposants qui ont décidé, selon lui, de mettre leur égo de côté, pour participer à des discussions, afin de chercher des solutions viables aux problèmes fondamentaux du pays, a-t-il informé.


« Il incombe à chacun de nous, conscient de la situation précaire dans laquelle se trouve le pays, la responsabilité de parvenir à la signature d’un pacte de confiance, pour la paix, la stabilité et le progrès ,» a lancé Jovenel Moïse.


Toutefois, le chef de l’état n’a ni abordé ni apporté de propositions concrètes aux principales questions en litige, dont la formation du Conseil Électoral Provisoire contesté, les controverses sur la date de la fin de son mandat, entre autres. Fin


Servilius Jean Robenson


INDEX INFO SERVICES (INDIS) TELS: (509) 37807171 / 33147878 e-mail: indis2020@yahoo.com Whatsapp: 509 37807171 website: www.indis.top INDIS: INFO POUR SERVIR

Inscrivez-vous à notre newsletter

6 bis, Delmas 60, Delmas, HAITI

indis2020@yahoo.com

tel: (509) 37807171 / 33147878

  • Facebook
  • Twitter
  • Instagram - Cercle blanc
  • YouTube