RÉFORME CONSTITUTIONNELLE : LE PRÉSIDENT JOVENEL MOÏSE A FRANCHI UN PAS DÉCISIF


INDIS, samedi 31 octobre 2020.- Le projet de changement de la constitution haitienne a franchi un pas décisif ce vendredi 30 octobre. Un « comité consultatif indépendant pour l’élaboration de la nouvelle charte fondamentale du pays a été constitué et installé au palais national, par le président Jovenel Moïse.


Présidé par Me Boniface Alexandre, ancien chef d’État haïtien (2004-2006), ce comité est composé de 4 autres personnalités dont, le lieutenant-général retraité, Hérard Abraham, madame Mona Jean, messieurs Jean Emmanuel Éloi et Louis-Naud Pierre.


Ce comité de cinq membres dispose d’un délai de deux mois, pour remettre à la présidence, le texte complet du projet de la nouvelle constitution.


« Ce comité n’a d’ordre à recevoir de personne », a indiqué Jovenel Moïse dans son discours de circonstance. « Mon administration n’entend exercer aucune influence sur les activités de ce comité. Il tenait à rassurer ses adversaires, affirmant qu’il ne cherche pas à changer la constitution pour briguer un second mandat consécutif. « Je ne me porterai pas candidat aux prochaines élections présidentielles. »


Prenant la parole au nom de ses collègues du comité, l’ancien président Boniface Alexandre a brandi ses expériences tant à la Cour de Cassation qu’à la magistrature suprême de l’état, pour mettre en confiance la population. Le vétéran de la Basoche a admis que l’actuelle constitution est réellement une source de crises et d’instabilité socio-politiques.


Cet homme de loi qui se présente comme un fervent serviteur de l’État, dit être prêt à déployer tous les efforts, afin de répondre aux désidératas du peuple haïtien. « J’ai toujours souhaité servir mon pays jusqu’à ce que le sommeil du tombeau ferme mes paupières, » a martelé, sous un tonnerre d’applaudissements, celui qui professe le droit depuis plus de 60 ans.


Cette constitution vieille de 33 ans a toujours été controversé. En dépit des dispositions des articles 284 et suivants relatives à son amendement, la procédure pour la modifier demeure très complexe.


Le pouvoir en place pourra-t-il atteindre cet d’objectif? Certains observateurs encore perplexes, estiment que les conditions ne sont pas réunies pour engager une telle réforme.


Eventz Guerrier


INDEX INFO SERVICES (INDIS) TELS: (509) 37807171 / 33147878 e-mail: indis2020@yahoo.com Whatsapp: 509 37807171 website: www.indis.top INDIS: INFO POUR SERVIR

Inscrivez-vous à notre newsletter

6 bis, Delmas 60, Delmas, HAITI

indis2020@yahoo.com

tel: (509) 37807171 / 33147878

  • Facebook
  • Twitter
  • Instagram - Cercle blanc
  • YouTube