SOCIÉTÉ: CAR WASH OU LE BODY WASH PARTY STOPPÉ, UN HÔPITAL ATTAQUÉ


INDIS, lundi 20 juillet 2020.- Au moins un mort et des blessés, c’est le bilan imprécis de l’intervention de la police, en vue de stopper le car wash ou le body wash party qui se déroulait à la rue de l’enterrement, (angle de la rue Joseph Janvier), au centre ville de Port-au-Prince, ce dimanche 19 juillet, vers 6h du soir.


Le car wash ou le body wash party, une pure débauche, est une ambiance d’animation musicale époustouflante, associée à des jets d’eau mobile, arrosant les fêtards, dont des jeunes filles portant des habits sexistes, sans sous-vêtements.


Cette activé (de loisirs) très prisée chez les jeunes, mobilise en grand nombre, des garçons et des filles des deux sexes, pour faire la fête sur la voie publique.

Réputée dévergondée, le car wash ou le body wash party suscite la réprobation d’un large secteur de la population. Interdit il y a une semaine par le commissaire du gouvernement de la juridiction du tribunal de la première instance de Port-au-Prince, la prévention contre la propagation de la COVID-19 dans le pays, constitue la principale argumentation des autorités judiciaires.


Informées de la tenue de cette activité, en toute illégalité, les autorités judiciaires et policières s’étaient empressées de se rendre sur les lieux, pour disperser la foule immense qui se régalait.


Opposés à la présence du parquet et de la police, des participants ont provoqué une situation d’affrontements, dégénérée en panique généralisée.


Des milliers de personnes couraient dans tous les sens. Les riverains dénoncent des actes de vandalisme en la circonstance.


L’hôpital St François de Sales, propriété de l’église catholique dans le voisinage a été pris pour cible ce matin, s’est plaint le Mgr Jean Théodule Dumont.


En représailles, des éventuels organisateurs de l’événement ont érigés des barricades de pneus enflammés à l’entrée de cet hôpital qui a pourtant, prodigué des soins aux blessés, issus de cette échauffourée.


St François de Sales est un hôpital de service communautaire, desservant le pays et la zone de son environnement en particulier, depuis plusieurs décennies.


Ces jeunes accusent les responsables de l’Hôpital St François de Sales, d’être à l’origine de l’appel qui avait fait venir la police pour mettre fin à leur réjouissance. Ce que le Mgr Dumont dément, tout en profitant de lancer un appel à la responsabilité des autorités, pour garantir la sécurité des malades et du personnel médical. Fin


INDEX INFO SERVICES (INDIS) TELS: (509) 37807171 / 33147878 e-mail: indis2020@yahoo.com Whatsapp: 509 37807171 website: www.indis.top INDIS: INFO POUR SERVIR

Inscrivez-vous à notre newsletter

6 bis, Delmas 60, Delmas, HAITI

indis2020@yahoo.com

tel: (509) 37807171 / 33147878

  • Facebook
  • Twitter
  • Instagram - Cercle blanc
  • YouTube