SUCCESSION DU PRÉSIDENT JOVENEL MOÏSE : LE CORE GROUP HABILITE ARIEL HENRY À FORMER UN GOUVERNEMENT


Par Carl Edouard Janvier


INDIS, samedi 17 juillet 2021.- Le Core Group a, dans un communiqué rendu public ce samedi 17 Juillet, appelé à la formation d’un gouvernement consensuel et inclusif en Haïti.


Composé des Ambassadeurs d’Allemagne, du Brésil, du Canada, d’Espagne, des États-Unis d’Amérique, de France, de l’Union Européenne, du Représentant spécial de l’Organisation des États Américains et de la Représentante spéciale du Secrétaire Général des Nations Unies), le Core Group dit « encourager fortement le Premier ministre désigné Ariel Henry à poursuivre la mission qui lui a été confiée de former un tel gouvernement ». Lit-on dans ce communiqué.


L’assassinat horrible du président Jovenel Moïse dans la nuit du mardi 6 au mercredi 7 juillet 2021 a donné lieu à une lutte de succession pour le contrôle d’un gouvernement provisoire, entre le Premier ministre a.i Dr Claude Joseph, le Premier ministre nommé par le président Jovenel Moïse avant sa mort, Dr Ariel Henry et le président d’un tiers du sénat de la République dysfonctionnel, Joseph Lambert.


Des partis politiques de l’opposition qui refusaient tout dialogue avec le président assassiné cruellement, ont pu, moins de 48 heures après sa mort, trouver une entente avec le Parti Haïtien Tèt Kale (PHTK), sous la bannière duquel, le président Jovenel Moïse a été élu, le 28 novembre 2016.


Dans une note de presse conjointe, les partis politiques signataires de cette entente, propulsent Joseph Lambert à la présidence provisoire et se rallient au Dr Ariel Henry, comme Premier ministre, alors qu’ils contestaient son choix 3 jours auparavant.


Le PHTK dénigré et considéré comme le principal malheur du pays par ces partis de l’opposition radicale au président Jovenel Moïse de son vivant, est devenu sitôt le chef de l’État assassiné, un partenaire choyé de la Direction Politique de l’Opposition (DIRPOD), regroupant FUSION, OPL, MTVHaïti de Réginald Boulos, AAA de Youri Latortue, VERITE, INITE, FND, entre autres, en quête de leur part du pouvoir en discussion.


Sortis insatisfaits, suite à la première tentative

de formation d’un gouvernement par Ariel Henry, dans une correspondance adressée à ce dernier ce jeudi 15 juillet, ils se sont empressés d’imploser ladite entente, en lui enlevant leur soutien.


Par cette prise de position publique, la communauté internationale, principale décideuse politique en Haïti a, à travers ce Corps Group, tranché en faveur du Dr Ariel Henry, habilité selon elle, à former un gouvernement consensuel et inclusif. Fin

75 vues0 commentaire